L’Université Flottante

L’Université Flottante est une nouvelle université qui s’invente en naviguant.  Elle collecte et archive les savoirs et savoir-faire d’un territoire et relie les lieux de transmission. Elle revendique le besoin d’un espace nomade, un espace non académique qui fait cohabiter une diversité de pratiques, de savoirs concrets et imaginaires.

 

À Rennes, dans une ville où les étudiants représentent 20% de la population (60 000 environ), le lien entre les différents espaces de savoir est à créer – universités, écoles sont très peu en contact… La place de l’Université (et des écoles) dans la cité et la fabrique du territoire restent à inventer. Que serait une université de territoire ? Il s’agit de faire naître une nouvelle université qui ne serait pas une université de plus mais le lien entre les lieux de savoir, de recherche et de transmission. L’Université Flottante collecte et incarne les savoirs et savoirs-faire d’un territoire. Elle rend visible, sensible et accessible au grand public les recherches et les initiatives qui maillent une ville ou une région.

Nous imaginons la vallée de la Vilaine comme un territoire pilote pour tester un prototype de cette Université Flottante.

Dans l’idée de « faire école partout », cette université diffuse relie les lieux de savoirs, crée un autre rapport à la connaissance, propose des cadres d’expériences comme mode de faire et d’apprendre. La Vilaine peut devenir un fil rouge entre les lieux de transmission (les universités, l’école d’architecture, le campus de Ker Lann, la MJC La Paillette, les Champs Libres…) L’eau invite également à imaginer un autre rapport à la connaissance – fluide, liquide, en tous cas plus poreux entre les disciplines, les approches, les positions. L’Université Flottante c’est un espace temps inédit pour fabriquer sur/dans/autour de l’eau des expériences de partage et de transmission.

Conception et pilotage Simon Gauchet
Co-pilotage Alexandra Cohen, Agathe Ottavi, Ludivine Lucas

Coordination Charlotte Piérard
Scénographie Guénolé Jézéquel, Benjamin Marie et Flavie Merger

Photographie Louise Quignon
Technique son Erwan Marion, Antoine Claudel et Bénédicte Beurard

Scribes Mickael Attia, Pierre Bidet, Carla Bonavent De Boissieu, Pierre Brongniart, François Gauchet, Nathalie Gelard, Marie Paule Grevêche et Alexandre Koutchevsky

Étudiants pilotes Margot Behr, Marie Gourseyrol, Antoine Guellier, Nouria Houmed Mohamed, Julie Laurent, Flavie Merger, Arthur Saguez, Nathalie Sitarz, Maeve Totolehibe, Thibault Valentin et Laura Wilson

Étudiants en médiation Pauline Bellec, Coraline Beuvier, Morgane Chauvin, Elise Grimbert, Madeleine Guyot, Charles Jouanno et Lucien Ruaux

VALLÉE DE LA VILAINE
2 au 15 juillet 2018
Workshop Au bout du plongeoir & Expédition



RENNES
11 mai 2019
Récolte de savoirs – Les Champs libres

RENNES
14 décembre 2019
Récolte de savoirs – Les Champs libres

Imaginé sous la forme d’un workshop interdisciplinaire de deux semaines, la première étape de l’Université Flottante s’est inventée par l’exploration du territoire de la Vilaine mené par 12 étudiants de discipline différentes. La première semaine, ils avaient établi leur « camp de base » à Au bout du plongeoir à Thorigné-Fouillard où ils ont été épaulé par 9 « maîtres-ignorant ». Ils y ont conçu une expédition qu’ils ont mené la deuxième semaine.

Balisant au fil de l’eau les escales par leurs expériences et leurs campements, ils ont fait de leur expédition un temps d’expérimentation traversé par des interrogations : qu’est ce qu’un paysage ou un territoire nous transmet ? Comment fait-on «école » à partir de lui ? Comment la Vilaine peut-elle devenir une université ?

Le workshop a fait école en permettant par le faire et l’expérience d’agencer différents savoirs, d’hybrider les pratiques et d’apprendre ; cette université populaire a crée un espace et un temps définis qui invitent largement autour du chantier à des temps d’échanges et de débats autour des enjeux liés à l’eau.

Ce premier temps de recherche aura permis de formuler avec la communauté étudiante, les premières actions du projet d’Université Flottante.

À ce jour, l’Université Flottante est une architecture imaginaire. Les portes ouvertes et récoltes de savoirs sont l’occasion de bâtir l’intérieur de cette architecture avant même qu’elle existe. En y déposant des savoirs concrets ou théoriques s’invente peu à peu une bibliothèque qui archive ces rencontres, échanges et actes de transmission.

En 2019 deux temps de récoltes sont organisés en partenariat avec les Champs Libres. Chacune de ces récoltes scrutent le territoire de Rennes via le prisme d’un élément : l’eau, la terre, l’air et le feu.

Le dépôt du savoir prend plusieurs formes. Il a lieu d’abord avec un archiviste qui consigne une version papier du savoir en tête à tête puis via une conversation publique dans des micro-amphis avec un autre porteur de savoir.

Découvrez nos récoltes :