Le Projet Apocalyptique

Le Projet Apocalyptique est la tentative de mettre en scène l’Apocalypse sur un plateau de théâtre pour découvrir ce qu’il y a après.

Un groupe de jeunes gens en haut d’une montagne décide de précipiter la fin du monde afin qu’elle ait lieu une bonne fois pour toute. Sur une scène transformée en « Laboratoire-monde », en plein milieu d’un campement millénariste, on répète et organise la catastrophe finale jusqu’à son déclenchement. Muni du protocole de Saint-Jean (L’Apocalypse), des prophéties actuelles ou millénaires, des alertes de philosophes contemporains, ils font advenir ce que l’humanité prophétise depuis toujours. Le plateau devient un lieu de catastrophes où surgissent dérèglement climatique, tornades, explosion nucléaire et autres bouleversements mondiaux. La destruction a lieu. Une fois le monde en ruine, nos survivants n’ont d’autres choix que d’inventer l’humanité d’après. Quelle serait-t-elle après avoir fait table rase du passé, si l’on pouvait tout recommencer ?

Les récits post-apocalyptiques que nous proposent le cinéma ou la littérature ont tous en commun de nous montrer comment quelques-uns survivent à la catastrophe.  Aujourd’hui plus que jamais il nous faut écrire des fictions qui seraient des récits optimistes de l’effondrement de notre système. Il nous faut étudier comment une survie et une transition collective est possible. Le plateau de théâtre devient le lieu où tenter cette expérience.


« Le Projet Apocalyptique est une folie totale. Simon Gauchet est prêt à tout pour faire passer les images qui l’habitent, mais ces images, stupéfiantes d’inventivité et sans vidéo aucune, nous renvoient magistralement au chaos du monde. »
Lire la suite…

Brigitte Salino – LE MONDE (08/11/16)


« S’y voient confirmé et magnifié son art de la scène, celui d’un poète de l’espace déployant un univers personnel. Le spectacle qui a été répété dans sept endroits où il bivouaquait, porte les belles traces de sa gestation. Ce n’est pas tous les jours que l’on croise un visionnaire de la scène. » 

Lire la suite…
Jean-Pierre Thibaudat – MEDIAPART (15/11/16)

Conception et mise en scène Simon Gauchet
Interprètes Benjamin Candotti-Besson,Nathan Bernat, Ludmilla Dabo, Inès Cassigneul, Karine Piveteau, François-Xavier Phan
Dramaturgie et conception sonore Tristan Rothhut
Scénographie Arnaud Louski-Pane  et Simon Gauchet
Lumière et régie générale  Alice Rüest
Régie radio et campement Aymeric Lefeuvre
Charpentier Edouard Raffray
Écriture des émissions radios Martin Mongin
Consultant scénarIo François Hébert


Production L’École Parallèle Imaginaire
Co-production  Théâtre National de Bretagne / Rennes , Théâtre de Lorient – Centre Dramatique National ; Établissement Public du Parc et de la Grande Halle de la Villette / Paris ; Probedones d’Abaigt / Saint-Laurent-de-Cerdans, Les Fabriques / Nantes, Au bout du Plongeoir / Thorigné-Fouillard, Festival Court-Circuit / Chambéry, Mazette ! Laboratoire de création / Saint-Michel de Chavaignes, le Jeune Théâtre-Laboratoire Européen / Saint-Malo

Ce projet a reçu le soutien de la Ville de Rennes, de la région Bretagne, de la coopération Nantes-Rennes 2016 et de la SPEDIDAM.

CRÉATION FESTIVAL METTRE EN SCÈNE 2016
_
RENNES

Du 2 au 5 Novembre 2016
Théâtre National de Bretagne
_
LORIENT
Les 8 et 9 Novembre
CDN de Lorient

Simon Gauchet sur France Culture
CRÉATION 2016 - SPECTACLE
Lire la vidéo